Une journée de Scube

Emploi du temps d'un étudiant en première année - Premier semestre

Emploi du temps d'un étudiant en première année - Deuxième semestre

Emploi du temps d'un étudiant en deuxième année - Premier semestre

Emploi du temps d'un étudiant en deuxième année - Deuxième semestre


Comment se déroule généralement une journée de Scube ?

Tout d’abord qu’est-ce qu’un Scube ? Le Scube est un étudiant du doube diplôme Sciences et Sciences Sociales avec Sciences Po et l’Université Pierre et Marie Curie.

L’espèce Scube est une espèce rare et protégée : une quarantaine par promotion. Pourquoi avoir choisi ce nom qui semble barbare au premier abord ? Scube ou S3, pour Sciences et Sciences Sociales, nom plus « mathématique ». Ce nom a été donné par les premières promotions du double-diplôme, premières promotions qui par ailleurs ont transmis aux promotions suivantes des coutumes toutes plus sympathiques les unes que les autres : une constitution scube, un week-end scube, entre autres.

Les élèves de Scube révisent dans le hall principal de l'UPMC
Les élèves de Scube révisent dans le hall principal de l’UPMC

Avant de passer aux cours et à une journée en elle-même, parlons un peu de l’ambiance et de l’entente entre Scubes. L’ambiance est très stimulante. En effet tout en étant efficace et en travaillant, les Scubes savent s’amuser. Pas d’esprit de compétition, ni de coups bas, juste de la coopération.

En ce qui concerne les cours, le volume horaire en présentiel est d’environ trente-cinq heures par semaine. C’est assez chargé, mais la diversité des matières fait passer le temps très vite en fin de compte.

Résumé d’une journée banale :

8h00 : deux heures d’Introduction à l’histoire contemporaine (le XIXème siècle)

10h15 : deux heures d’Institutions Politiques et droit constitutionnel (les institutions françaises et mondiales)

Les Scubes sont de fins connaisseurs de la ligne 10 du métro, ou tout du moins du tronçon Sèvres-Babylone – Jussieu : en effet les Scubes sont souvent en déplacement entre l’UPMC et Sciences Po. Cela fait de la ligne 10 le théâtre de moments privilégiés entre Scubes (révisions de dernières minutes, point de presse, débats, éclats de rire, soutien psychologique…)

13h30 : deux heures de sciences

La journée d’un Scube s’achève le soir, de retour chez lui, il peut se préparer à manger et travailler (généralement les deux en même temps), puis finalement vient le moment tant attendu de se coucher, mais à peine endormi… il faut se réveiller.