Témoignage d’Arnaud Panis (4e promotion Scube)

« Le double diplôme Scube fut pour moi à la fois un choix rationnel – celui de l’excellence universitaire et de la pluridisciplinarité – alors que je n’avais pas réussi faire le choix d’une orientation post-bac définitive au cours de mon année de terminale (S), et une expérience personnelle tout particulièrement enrichissante, ponctuée de rencontres, d’engagements et de voyages. Il m’a surtout donné le temps et les outils pour choisir ma voie dans le monde professionnel.

Lors de ma deuxième année j’ai effectué un stage d’assistant parlementaire à l’Assemblée Nationale, au cours duquel je me suis découvert un fort intérêt pour la politique et les affaires publiques. Il m’a conduit par la suite à m’impliquer au sein de l’équipe de campagne d’une candidate pour les élections législatives (députés de l’étranger) en Amérique du Nord pendant ma troisième année, passée à San Diego en ce qui me concerne.

C’est donc naturellement que j’ai poursuivi mes études à Sciences Po au sein du Master Affaires Publiques « filière générale ».Le choix de mes cours et mon engagement au niveau municipal à Paris m’ont amené à faire mon stage de fin d’étude au cabinet de la Première Adjointe au Maire de Paris, puis à prendre des responsabilités dans son équipe de campagne à la suite de mon stage et en parallèle de mon dernier semestre de cours, alors qu’elle s’était portée candidate pour les élections municipales à Paris,

Peu de temps après les élections municipales et avant même la fin de mon master, j’ai candidaté pour un poste de directeur de cabinet à la présidence d’une université parisienne. Mon profil engagé et travailleur, mon parcours universitaire, et le réseau et les compétences que j’avais acquis grâce à mon militantisme politique et syndical ont su convaincre mes interlocuteurs lors du recrutement.

En tant que directeur de cabinet du Président de l’université, je suis notamment en charge de préparer les conseils d’administration de l’université lors desquels sont arbitrés les grands dossiers et les choix stratégiques de l’université. J’ai également pour rôle d’accompagner ou de représenter le Président dans de nombreux déplacements, et je travaille quotidiennement au contact des différentes composantes de l’université et de nombreux acteurs publics (rectorat, ministère de l’Éducation Nationale, Ville de Paris, commissariat, COMUE…).

C’est un poste auquel je n’avais pas nécessairement pensé dans un premier temps mais qui me satisfait pleinement, car il mobilise toutes les compétences que j’ai pu acquérir durant mes années étudiantes, me donne la chance d’exercer des responsabilités importantes malgré mon jeune âge, tout en me permettant de découvrir le monde de l’enseignement supérieur d’un autre point de vue et au contact de personnes brillantes.

Ce que je retiendrai de mon parcours étudiant, c’est avant tout l’importance de l’engagement, qu’il soit associatif, politique, syndical ou même entrepreneurial. Mon diplôme est certes reconnu dans le domaine des affaires publiques, mais ce sont avant tout mes engagements, les expériences et compétences que j’en ai tirées, qui m’ont permis d’en arriver là. C’est pourquoi je recommande à tous les jeunes étudiants, tout particulièrement les scubes pour lesquels ce peut être plus difficile de par leurs emplois du temps et charges de travail, de s’investir le plus tôt possible dans des projets en parallèle de leurs études. »

Arnaud Panis, Directeur de cabinet d’un Président d’université

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *